Taking too long? Close loading screen.

Exercice Cyclone – Tenons nous prêts !

Le Haut-Commissariat de la République en Polynésie Française et le membres du PCS - Plan Communal de Sauvegarde se préparent au passage d'un possible cyclone par un exercice grandeur nature.
L’administration communale, la Santé publique et les gendarmes étaient en exercice cyclone hier mardi 6 septembre.
Un exercice cadre ORSEC coordonné par le Haut-Commissariat dans le but de faire un « état des lieux » sur les tâches de chacun de ces services, d'entraîner tous les acteurs impliqués dans la gestion d’une crise nécessitant la mise en œuvre du poste de commandement du Haut-Commissariat de la République française (PC-HC).
Un exercice qui met en avant, l’importance de la coordination avec la Commune par l’intermédiaire de son PCS (Plan communal de Sauvegarde)
Cet exercice a été calé sur la présence d’un cyclone nommé CYC23 qui a pris naissance au Nord au 1er septembre. Rapidement est devenu menaçant pour nos îles, à commencer par les Tuamotu Nord-Ouest, puis les Îles-de-la-Société dont Moorea et Maiao, avec un impact prévu dans la nuit de lundi à mardi.

Mardi 10h11

L’alerte orange pour les îles de la Société est lancée.
Le maire de Moorea-Maiao enclenche le PCS qui établit son PC dans la salle de réunion de la mairie de Afareaitu et entre en liaison avec le Poste de commandement du Haut-Commissariat.
Sont présents au PCS, le maire qui dirige les opérations, en sa qualité de Directeur des Opérations de Secours (DOS). Il est en lien direct avec le chef de corps des sapeurs-pompiers, Roger HANERE pour l’organisation des opérations de secours, de la Directrice générale des Services Karen MOU et Hugot TAVAITAI qui maintiennent le contact avec le PC HC.
Sont aussi membres du PCS : la gendarmerie, le service de la Santé publique, le gestionnaire du service public de l’Electricité, la Polynésienne des eaux, le chef de brigade de la police municipale, le responsable des liaisons informatiques, la responsable chargée de communication, le responsable logistique des services techniques, la cellule juridique. Le tout conduit par le coordinateur PCS Hugot Tavaitai, également chef du service de sécurité et prévention.

10h15

La situation évolue très rapidement.
Moorea est placée en vigilance rouge. Le temps est caractérisé par des vents violents, des fortes pluies, une forte houle.
Pour compliquer la situation, le PCS de Moorea-Maiao reçoit un message d’alerte : « un blessé grave à Maiao ».
C’est dans cette situation très préoccupante, voire inquiétante que les premières décisions d’urgence sont prises par le maire après concertation avec l’ensemble des membres du PCS.

Maiao

La situation du blessé s’aggrave à Maiao. Une communication est établie avec l’adjointe de santé sur place. Après un état de santé fait par cette dernière, des premières directives sont apportées par télé transmission, mais rapidement interrompues dû à une mauvaise qualité des communications internet. La communication est rétablie par réseau téléphonique satellitaire.
* Une demande est effectuée auprès du PC HC pour une possible évasant.
* Informé de la situation, le maire délégué de Maiao qui a été tenu informé de la situation critique évolutive de la météo, est avisé par le PCS de mettre toute sa population (343 habitants) en lieu sûr (fare Amuiraa, école, annexe de la paroisse).
Les populations situées dans des zones à risque (Moorea), proches du littoral ou en bordure de rivière ou sur les motu, sont appelées à évacuer les lieux. Certains ne veulent pas partir !
* La question se pose sur les élèves qui effectuent leur scolarité à Tahiti.
* Il en est de même pour les résidents de Moorea qui travaillent en dehors de Moorea.
* Tant que les liaisons maritimes restent ouvertes, ceux-ci pourront rentrer. Dès l’annonce de la fermeture des liaisons maritimes ou de toutes activités nautiques, ils se retrouvent à la charge des opérations de secours de la ville.

13h31

* L’interdiction des activités nautiques et interinsulaires est immédiate. On ne circule plus sur le lagon ni dans le chenal.
* Le maire ordonne par arrêté l’évacuation des habitants en situation à risque.
* Une cellule d’écoute et d’accompagnement est disponible pour ceux qui le souhaitent.

13h38

La situation météorologique est grave : vent de 120 à 150 km/h à Moorea. L’œil passe à 172 km à l’ouest de Moorea. Il poursuit sa route au large de Maiao qui est frappé par de très forts vents (250 km/h. La houle est de 10 m.
Le PC HC ordonne l’interdiction de circuler sur les routes et servitudes. Ne sont autorisés sous dérogation que la Santé pour des interventions d’urgence en l’occurrence un médecin ou infirmier

15h00 - FIN DE L'EXERCICE

Cet exercice, on le voit, préconise l’anticipation, pour intervenir au mieux, et à temps, en situation réelle. Cet exercice réalisé en lien direct avec le Haut-commissariat a permis à tous les membres de ce PCS, de faire un point sur l’accomplissement des missions de prévention et de secours mis en œuvre.
Un débriefing a permis de noter quelques points faibles, quelques méconnaissances d’ordre réglementaire et des questionnements ont été déposés pour lesquels des réponses sont attendues dans les jours prochains.
L’objectif final consiste à être le plus performant en cas de situation réelle du passage d’un cyclone.
Précédent 138ème Synode de l’église Protestante Mā’òhi

Moorea surnommée l’île sœur est l’un des endroits les plus mémorables de Polynésie, de par sa beauté, son authenticité, ainsi que la convivialité et la gentillesse de sa population.

Page Facebook de la Commune

Nous situer

Commune de Moorea - Maiao © 2024. Tous les droits sont réservés.