Taking too long? Close loading screen.

Inauguration de l’école bioclimatique de Papetoai

Cérémonie d’inauguration de l'École bioclimatique de Papetoai en Présence de Moetai Brotherson, d’Anna N’Guyen et d’Evans Humani.
L’école Bioclimatique de Papetoai, la première construite en Polynésie française, a été inaugurée ce jeudi 29 février.
Le Président du Gouvernement Moetai Brotherson était présent aux côtés d’Anna N’Guyen, Administratrice des Îles-du-Vent et des Îles Sous-le-Vent, du maire de Moorea Evans Haumani et de quelques conseillers municipaux.
Le Maire, Evans HAUMANI conviait tous les partenaires de la réalisation du groupe scolaire de Papetoai pour son inauguration. La commune a conçu un groupe scolaire satisfaisant aux normes de sécurité, conçu de façon écoresponsable. Retour sur la matinée en images
Cette école bioclimatique a déjà beaucoup fait parler d’elle, de par sa conception qui permet de réduire la consommation d’énergie tout en proposant aux élèves et enseignants, une température agréable dans les salles de classe, grâce entre autres, à une ventilation naturelle bien étudiée, en ouverture et en exposition.
Si la première pierre avait été posée en 2019, il a fallu attendre donc quatre ans pour procéder à l’inauguration. La Covid n’est pas étranger à ce report de date, mais cela n’a toutefois pas empêché une ouverture dans les temps de l’école et de proposer une activité scolaire particulièrement dynamique dans l'établissement.
* Cette journée d’inauguration était donc importante, tant pour les élèves que les enseignants que dirige Lydie Tefaatau, que pour la population du village fière d’avoir cette unité exceptionnelle à disposition pour ses enfants.
* Un accueil comme il se doit, chanté et fleuri était réservé aux personnalités, orero pariri fenua, plusieurs chants de la chorale de l’école menée par Mr Aldo ont ouvert les portes aux festivités prévues.
La première consistait à planter trois pieds de Uru, une plante très symbolique dans la culture polynésienne et qui prend toute sa dimension à Papetoai, sa vallée ayant à elle seule une trentaine de variétés de pieds de uru selon Léon Harehoe, le spécialiste de Moorea. Il s’agit ici de deux pieds de la variété puero et d’un pied de la variété pae’a qui ont tour à tour été plantés par les personnalités du Pays, de l’Etat et de la Commune.
Cette cérémonie bénite par une prière de Thierry Tapu terminée, un levé des couleurs (polynésiennes, de Papetoai et françaises) accompagnés des hymnes chantés par la chorale, a suivi trois discours, celui du maire Evans Haumani, du président du gouvernement de la Polynésie française et de l’administratrice des IdV et ISV. Trois discours avec un même message, celui de vanter le principe bioclimatique de cette école, la plus belle de l'île, et de soutenir d’autres éventuels projets similaires.
Une annonce particulièrement bien perçue par le maire de Moorea Evans Haumani dont le projet de reconstruction de l’école de Maatea consiste à faire la seconde école bioclimatique de Moorea.
Avant de visiter différentes salles de classe et de détente, de la restauration scolaire et des espaces verts, les autorités étaient conviées à une dernière action symbolique, celle de découvrir la pierre qui porte sur un de ses flancs, la plaque commémorative de la cérémonie officielle d’inauguration.
Une collation était servie aux autorités et à la population présente.
* Fiche technique de l'École bioclimatique de Papetoai.
Création de l’école de Papetoai 1969.
* Conception de l’école bioclimatique de Papetoai :
* Plan de financement
* Comparatifs en consommation énergétique et en eau

Discours du maire de Moorea Evans Haumani

Je ressens comme un privilège, de vous accueillir et de vous souhaiter très sincèrement la bienvenue sur notre île de Moorea, avec les membres de vos délégations respectives.
Nous vous avons réservé un accueil dans la simplicité mais empli d’affection et de fraternité.
Certains diront ou pensent certainement, « mais enfin pourquoi, on inaugure l’école que maintenant alors que les travaux sont déjà finis ? alors que les enfants et les enseignants ont déjà pris possession des locaux ? », je dirais tout simplement la faute au COVID haha, et je dirais chaque chose en son temps et mes élus m’ont aussi dit « mieux vaut tard que jamais ! ».
Ces dernières années n’ont pas été de tout repos et c’est peu de le dire…Avant sa reconstruction, l’école de Papetoai était une des plus vieilles écoles de Moorea. Même les tentatives d’embellissement des bâtiments par de belles couches de peinture, n’arrivaient plus à cacher la vétusté et la dangerosité des bâtiments pour nos enfants et les enseignants.
Mesdames et messieurs, c'est avec une immense fierté et une grande joie que nous nous retrouvons ici aujourd'hui pour l'inauguration de l’école primaire de Papetoai et surtout la 1ère école bioclimatique de la Polynésie française.
Cette nouvelle école est le fruit d'un long travail en collaboration avec les autorités locales, de l’Etat et du Pays, les élus, les enseignants. Elle représente un nouveau départ, un lieu d'apprentissage et d'épanouissement pour nos jeunes générations. Elle symbolise LA priorité que nous devons donner à la jeunesse et à son éducation.
Ce projet réinvente ce quartier de Papetoai, quartier très célèbre, MON quartier où j’ai grandi, avec la construction de 14 classes (dont 6 en maternelle et 8 en élémentaire), de salles de repos, d’une salle multimédia, des blocs sanitaires, ainsi que des espaces de jeux aménagés.
Cette école a été conçue avec soin, dans le but d'offrir aux élèves un environnement propice à leur développement intellectuel, social et émotionnel. Des salles de classe équipées, une cour de récréation sécurisée, des espaces verts pour se détendre, et ce grand préau spacieux où nous nous trouvons actuellement, tout a été pensé pour favoriser leur épanouissement. Le bâtiment permettra également à toute personne à mobilité réduite d’accéder aux classes et aux annexes. C’est un point important que je tiens à souligner. Je suis sûr que cette réalisation attendue de tous offrira un lieu de travail de qualité pour les professeurs, le personnel et nos enfants.

Je tiens à remercier chaleureusement toutes les personnes qui ont contribué à la réalisation de ce projet, de près ou de loin. Leur engagement et leur dévouement ont permis de faire de cette école un endroit accueillant et inspirant pour nos enfants.
Aux enseignants, je vous adresse un grand merci pour le travail que vous faites au quotidien pour transmettre savoirs et valeurs à nos enfants. Votre rôle est essentiel et je suis convaincu que vous saurez les accompagner avec bienveillance et professionnalisme dans leur parcours scolaire.
Aux parents, je vous encourage à soutenir et encourager vos enfants dans leur apprentissage. Ensemble, nous formons une communauté éducative solidaire et engagée pour le bien-être et la réussite de nos enfants.

Enfin, les enfants, je suis certain que vous y trouverez de nouveaux amis, de nouvelles découvertes et de belles expériences qui marqueront votre parcours scolaire. Vous êtes notre avenir. Les enfants, je voudrai saisir l’occasion pour vous encourager dans vos études, car au sein de mon équipe à la Commune, certains cadres qui occupent les plus hautes fonctions au sein de l’administration ont aussi suivi leur parcours scolaire dans cette école de Papetoai depuis la maternelle. Ils ont aussi eu Madame Moea en tant qu’instite, ou encore Madame Emma, tous ces anciens qui sont encore en poste dans cette école aujourd’hui. Faaitoito à vous aussi..

Quand on inaugure un bâtiment, c’est aussi important de rappeler le coût de l’opération. Cette école, il faut que vous le sachiez, a coûté exactement 566 millions 936 mille 519 francs. C’est ça le coût d’une école bioclimatique. C’est pas donné, mais nous avons pu compter sur le Pays et l’Etat qui nous ont soutenu au travers du Fonds intercommunal de péréquation, le FIP, qui a financé près de 72% du projet, soit 380 millions de francs.

J’ai une pensée particulière pour les dirigeants de l’époque qui nous ont aidé à concrétiser ce projet, je pense notamment à :
- M. René BIDAL, ancien haut-commissaire,
- M. Raymond YEDDOU, ancien Tavana Hau,
- M. Edouard FRITCH, ancien president du Pays,
- Mme Christelle LEHARTEL, ancienne ministre de l’Education,
- M. Thierry PAULAIS, ancien directeur de l’Agence Française de Développement – AFD.
Ensemble, nous nous sommes battus pour la réalisation de ce projet. Pour celles et ceux qui s’en souviennent, notre toute première demande de financement avait été soumise au comité des finances locales (CFL) de 2016 qui ne l’avait pas retenu faute de crédits suffisants. Mais je n’ai pas baissé les bras. Jamais. J’ai alors soumis à nouveau ce projet au CFL de mars 2017, en augmentant la part communale à 25% du montant TTC et en baissant celle du FIP à 72,16% pour démontrer la volonté du conseil municipal de voir aboutir ce projet. Il faut le savoir, habituellement, le FIP peut financer un projet de construction scolaire jusqu’à hauteur de 95%.
Si la Commune a pu augmenter sa participation jusqu’à 25% soit 132 millions de francs, c’est aussi grâce au soutien de l’AFD, qui nous a octroyé un emprunt à taux zéro. Merci encore Madame MOUNIA pour le soutien de l’AFD.
Je souhaite aussi saisir l’occasion pour remercier très sincèrement l’ADEME, pour leur soutien financier à hauteur de 15 millions de francs au titre du projet FARÉCO organisé par l’ADEME et le Pays et pour lequel notre Commune a été lauréate en 2012 dans la catégorie « bâtiment public ». Mauruuru maitai à l’ADEME pour ce prix.
Les travaux ont officiellement démarré en 2018. Nous avions estimé à cette époque la durée des travaux à 18 mois et finalement, ils auront duré 26 mois !
Le projet de reconstruction du groupe scolaire de Papetoai n’est donc pas seulement pilote dans sa conception architecturale mais également dans sa volonté de redonner un cadre décent d’enseignement aux enfants de Papetoai tout en valorisant tous les savoir-faire de la commune au travers de la mise en lumière de son riche patrimoine culturel et artistique.
Bien sûr, l’école de Papetoai n’est pas la seule à reconstruire. Nous avons également, un autre projet de reconstruction scolaire à lancer très prochainement : il s’agit de l’école primaire de Maatea. Le terrain a été acquis récemment par la Commune et le coût du projet avoisine aussi le demi-milliard de francs. Je profite ainsi de la présence de tous les partenaires concernés pour déjà vous sensibiliser à ce projet à venir.
Président Moetai, et Tavana Hau Anna, je sais pouvoir compter sur votre soutien quand le projet de Maatea sera présenté en CFL. Mauruuru maitai.

Pour finir, je souhaite profiter de cet instant pour faire un clin d’œil aux agents communaux qui se sont investis pleinement dans ce projet depuis le tout début, et qui se reconnaîtront. Certains ont quitté la commune pour d’autres horizons, et d’autres sont encore en poste tel que Madame Sharon PERETAU notre chargée d’opérations qui a repris le flambeau.
Mauruuru maita’i ia outou paatoa no to outou itoito i roto i te ohipa e to outou tutavara’a ia manuia mai teie opuara’a ta te huira’atira’a e fana’o nei.

Je vous remercie de votre attention et j'espère que vous serez tous inspirés pour construire ensemble des écoles bioclimatiques, des lieux d'apprentissage et de partage respectueux de notre planète. Ensemble, nous pouvons faire la différence.

Précédent Moetai BROTHERSON au CJA de Vaiare

Moorea surnommée l’île sœur est l’un des endroits les plus mémorables de Polynésie, de par sa beauté, son authenticité, ainsi que la convivialité et la gentillesse de sa population.

Page Facebook de la Commune

Nous situer

Commune de Moorea - Maiao © 2024. Tous les droits sont réservés.