Taking too long? Close loading screen.

Opération Moorea sans Carcasses

La presse de Fenua Ma a commencé sa mission, 800 carcasse sont attendues
Après une première opération qui s’est déroulée en avril 2022 de laquelle ont été traitées 840 carcasses dont 600 expédiées sur Tahiti, pour un coût global de collecte par la Commune évalué à 46 724 137 XPF, le maire Evans Haumani a proposé en conseil municipal 27 septembre dernier l’organisation d'une nouvelle campagne conjointement avec Fenua Ma et le ministère de l’Environnement.
Cette nouvelle campagne a été lancée ce mardi 3 octobre par la présence sur site à Vaiare, de la presse à carcasse présentée par Jules Ienfa, président de Fenua Ma et Benoît Layrle directeur général.
Arrivée à Moorea le 27 septembre, c’est sur un parking du port autonome, non loin de la marina, que la presse a été installée. Son travail consistera à traiter les quelques 240 carcasses en attente sur un terrain communal de la zone industrielle de Vaiare depuis la dernière opération pour ensuite consacrer son activité de presse aux nouvelles carcasses récupérées un peu partout tout autour de l’île à commencer par Papetoai et Haapiti. A préciser que la collecte des carcasses à domicile est gratuite pour les administrés de Moorea jusqu’à hauteur de cinq carcasses par propriétaire. Chaque carcasse supplémentaire (à partir de la 6ème) sera facturée 1000 XPF par carcasse supplémentaire.
Pour la récupération des carcasses, la commune procédera à la collecte après demande des particuliers qui, de leur côté, devront fournir les pièces justificatives qui prouvent que le véhicule leur appartient (carte grise).
Les carcasses récupérées, elles seront soumises à un premier lavage avec de l’eau sous pression pour rendre la rendre « propre », suivra la phase de dépollution avec retrait de la batterie, des huiles et combustibles etc.
Ce n’est que ces procédures terminées que la carcasse sera broyée par les énormes mâchoires d’acier qui, par pression hydraulique, feront de l’ancien véhicule, un bloc d’acier d’un demi-mètre cube. Ils seront récupérés puis stockés dans des conteneurs pour un transit sur Tahiti avant d’être expédiés en Nouvelle-Zélande.
La presse qui aura en charge le compactage a été importée d’Italie, elle est montée sur remorque, ce qui lui donne une mobilité évidente pour se rendre dans les différentes communes des Îles-du-Vent (Moorea comprise) pour effectuer ses missions à la demande des communes. Chaque carcasse coûte environ 50.000 fr pour son traitement.
Depuis 2009
Le traitement des carcasses sur Moorea est une opération qui a débuté à Moorea en 2009 avec l’élimination de 150 carcasses, elle était suivie d’une seconde opération en 2014 où environ 300 carcasses ont été partiellement traitées avec l’ancienne presse. En 2022, 840 carcasses de voitures ont été traitées.
Pour cette opération 2023, la commune espère pouvoir atteindre 800 carcasses supplémentaires traitées. La presse est sur place à Vaiare pour tout le mois d’octobre, un prolongement des dates est espéré du maire de Moorea pour qu’elle puisse effectuer toute sa mission prévue.
Maire de Moorea-Maiao

Je tiens avant tout à remercier le président de Fenua Ma Jules Ienfa et son Directeur Benoît Layrle pour permettre la venue une nouvelle fois de cette presse sur Moorea. Il faut savoir que lors de la précédente mission, tout n’a pas pu être effectué, cette nouvelle campagne pourra traiter les carcasses non traitées, et procéder à une nouvelle campagne de traitement des autres carcasses encore présentes sur l’île. J’espère pouvoir obtenir la presse jusqu’au mois de décembre pour que nous puissions accomplir cette fois-ci l’ensemble de la campagne de suppression des carcasses.

Maintenant il convient à la population de nous contacter pour que nous puissions évaluer le nombre de carcasses restantes. J’en profite aussi pour remercier la société Aremiti et le Port Autonome pour leur aide au niveau de l’implantation de la presse et du stockage des carcasses compactées avant leur retrait sur Tahiti

Président Fenua Ma

Nous avons deux presses à carcasses, celle-ci qui est actuellement à Moorea et une seconde qui est actuellement à Papara. Nous travaillons à la demande des communes qui, moyennant un agenda, nous nous mettons d’accord pour satisfaire leurs besoins. Toutes les communes des Îles-du-Vent peuvent nous solliciter à condition qu’elles puissent fournir un terrain pour le dépôt de la presse et des carcasses traitées. Nous traitons entre 1200 et 2500 carcasses par an. Nous travaillons avec les carcasses récupérées aux îles du vent mais aussi celles venant des archipels qui sont récupérées par nous-même à Motu-Uta avec accord de la Diren

Directeur Général de Fenua Ma

Ce programme est financé à 100% par le Pays, par le biais de la Diren qui traite avec nous. Fenua Ma regroupe deux membres du Pays, dix membres des communes et deux de la commune de Papeete.

Ces quatorze personnes définissent le programme de l’année :
* Pour les communes, on travaille sur le traitement des bacs gris, bacs verts, les encombrants, et bouteilles en verre,
*Pour le pays, on programme des opérations carcasses, traitement des piles batteries, huiles etc.

Sur ce programme de carcasse le budget est de 50 millions par an auxquels il faut ajouter 40 millions pour Moorea. En 2022 nous avons traité 840 carcasses à Moorea plus 1200 carcasses à Tahiti. Pour 2023 on est parti sur 1000 sur Tahiti et environ 600 à 800 sur Moorea

Précédent Conseil Municipal du Mercredi 27 Septembre 2023

Moorea surnommée l’île sœur est l’un des endroits les plus mémorables de Polynésie, de par sa beauté, son authenticité, ainsi que la convivialité et la gentillesse de sa population.

Page Facebook de la Commune

Nous situer

Commune de Moorea - Maiao © 2024. Tous les droits sont réservés.