Taking too long? Close loading screen.

Réunion du Comité de Gestion de l’Espace Maritime

Lancement prochain des comités restreints de gestion
Le comité de gestion de l’espace maritime a tenu sa sixième réunion délibérative ce jeudi 7 septembre.
La réunion présidée par le maire de Moorea-Maiao Evans Haumani, s’est tenue en présence de 20 membres du CGEM sur 23 à la mairie de Teavaro, elles s’est déroulée en deux temps, en première partie trois demandes d’AOT (autorisation d’occupation de l’espace maritime), ajouté à cinq projets scientifiques nécessitant elles aussi une AOT, en seconde partie, des discussions ont été entamées sur les « propositions de principe » et en particulier sur le lancement des « comités restreints.
Trois demandes d'A.O.T pour deux entreprises privées.
Les trois demandes d’AOT relèvent en fait de procédures de régularisation:
Ces trois demandes touchent le domaine des activités touristiques, elles sont toutes les trois situées à Tiahura Haapiti.
Après présentation par les porteurs de projets, les dossiers à vocation touristique ont été débattus et différents avis ont été apportés sur la nature du projet en lui-même, sa conception en rapport à la sécurité et son impact environnemental etc. avant de passer au vote. Les avis seront transmis aux services territoriaux compétents pour validation (ou non) par le CGEM.
Petit rappel :
Une A.O.T doit au préalable faire l’objet d’une demande auprès des services concernés,
Les AOT sont délivrées en contrepartie du paiement d’une redevance. Toute occupation sans titre peut faire l’objet d’une contravention de grande voirie et du paiement d’une amende et d’éventuels frais de remise en état des lieux.
En cas de régularisation, une indemnité correspondant au montant majoré de 100% des redevances qui auraient dû être perçues sur toute la durée de l’occupation sans titre sera exigée. Le rôle du CGEM est de donner son avis sur les différents projets qui lui sont soumis, des avis qui seront par la suite transmis aux services concernés.
Projets scientifiques
Dans un second temps, les membres du CGEM ont été informés sur cinq projets, scientifiques. Quatre présentés par le centre de recherche de Opunohu (Criobe), et un cinquième, par la fédération des pêcheurs Moorea te I’a Hi’u rau pour un projet nommé Arata’i présenté par le jeune Tuiterai Salmon étudiant en master.
Concernant les projets issus des scientifiques, la présentation a été faite par deux directeurs de recherche Serge Planes et Laetitia Hédouin sur des travaux de recherche sur le corail impliquant,
La fédération des pêcheurs Moorea te i'a hi' u rau, (regroupement d’associations créée en 2022 pour appuyer les associations, structurer les pêcheurs et assurer la liaison entre services du pays, scientifiques, mairie et les pêcheurs de l’île), propose un programme « Arata’i » aux quatre volets présenté par Tuiterai Salmon. :
Jeune chercheur polynésien
Tuiterai Salmon a grandi à Moorea et fait ses études en partie sur le territoire puis en Métropole. De retour au fenua, Tuiterai Salmon a, un premier temps, travaillé pour le fare Natura avant d’entreprendre de nouvelles études en master ayant un lien avec la gestion communautaire des ressources.
Salarié de la fédération Te i’a hi’u rau depuis le 1er juillet 2023 avec le soutien du Rahui Center et du One Reef (ONG Palau pour le soutien d’initiatives de gestion communautaire des ressources) il est aujourd’hui étudiant et en même temps le porte-parole de la fédération reconnue pour ses actions antérieures telles que
Comités restreints : c'est parti !
Le CGEM a clôturé sa session par les « propositions de principes » et en particulier sur le lancement des comités restreints.
Ce comité de gestion est composé de sept membres tous issus des différentes délégations du CGEM et se réunit pour donner un avis sur deux sujets principaux : les AOT, et les demandes d’activités nautiques.
Ses avantages, il s’agit de petit comité donc plus facile à gérer, donc gain de temps de préparation, pour les arrêtés d’application avec les services du pays, la mise en place d’actions et de groupes de travail.
Approuvé à l’unanimité, le premier comité de gestion devrait se pencher sur le dossier « l’espace lagunaire très prisé voire encombré de Tiahura ».
Précédent Exercice Cyclone – Tenons nous prêts !

Moorea surnommée l’île sœur est l’un des endroits les plus mémorables de Polynésie, de par sa beauté, son authenticité, ainsi que la convivialité et la gentillesse de sa population.

Page Facebook de la Commune

Nous situer

Commune de Moorea - Maiao © 2024. Tous les droits sont réservés.